Daily Movies n°88 – Mai 2018

Ca y est, c’est l’printemps !

Et plusieurs festivals liés au 7ème Art se dérouleront durant cette belle période. Bien sûr, celui de Cannes sera de la partie pour sa 71ème fois. Cette année, il aura lieu du 8 au 19 mai. La Suisse (romande qui plus est) n’en est pas en reste puisque de nombreuses manifestations du genre se feront. Pour le joli mois de mai, c’est le « Pink Apple » qui démarre le 2 et fini le 13 mai à Zürich et Frauenfeld. Axé sur le mouvement LGBT, ils présentent beaucoup de films les mettant en avant à l’exemple du documentaire
« Gayvacation » avec l’actrice Ellen Page. Peu de temps après, débute le « Festival des Cinq Continents » proposant du 16 au 27 mai, entre Genève et la France voisine, des long-métrages provenant des 5 continents. Enfin, du 26 mai au 3 juin, le festival zurichois « Video Ex » fêtera ses 20 ans au travers d’œuvres expérimentales. Mais les 2 évènements notoires sont les fameuses conventions qui auront lieu du 10 au 12 mai et du 26 au 27 mai. Respectivement pour le « Fantasy Basel » et le « Swiss Fantasy Show » à Lausanne. Plusieurs invité-e-s prestigieux-euses seront présent-e-s durant ce mois printanier. Comme Sean Astin (qu’il est inutile de présenter), Sean Pertwee (le majordome de la série « Gotham ») ou encore Christine Vachon.
La première belle saison de cette année 2018 est aussi très étoffée au niveau des sorties en salles obscures. À l’exemple des attendus (en tout cas pour une large majorité) « Avengers : Infinity War » et
« Deadpool 2 ». La 3ème phase du studio « Marvel » est en pleine marche et les vengeurs déferleront et feront longtemps parler d’eux, positivement ou pas. De près suivra le second épisode de l’homme en rouge au langage vulgaire, mais toujours autant fou et distrayant. Le dernier gros atout du gigantesque studio « Disney » pour mai est « Solo : À Star Wars Story ». Pour le moment, le mystère plane encore beaucoup quant à l’histoire. Mais le côté rebelle du personnage qu’est « Han Solo » donne l’impression d’être respecté par rapport à l’interprétation, en son temps, d’Harrison Ford. Fort heureusement, songeant au public n’appréciant pas les long-métrages susmentionnés, d’autres réalisations à échelle plus modérées sortiront en salles. À l’exemple de la comédie française,
« Amoureux de ma femme », réunissant les grands Gérard Depardieu et Daniel Auteuil. Ou d’un film d’horreur des productions « Blumhouse », qui avait déjà distribué l’excellent « Happy Birthdead », avec
« Action ou vérité ». Sans oublier l’intriguant film espagnol qu’est « Abracadabra » et le magnifique, enchanteur et multiculturel « L’Extraordinaire voyage du fakir ». En résumé, de quoi bien s’occuper au mois de mai !

Laurent Billeter