Daily Rock n°111 – Avril 2018

DAILY ROCKEUSES, DAILY ROCKEURS,

Pas plus tard qu’hier, je suis allée voir Dream Wife. Un groupe de rock qui prône le respect des femmes, l’affirmation de soi, la liberté sexuelle et autre joyeusetés de la génération Z. Avant leur morceau ‘Somebody’, clamant fermement ‘je ne suis pas mon corps, je suis un être humain’, la chanteuse Rakel demande à toutes les femmes et personnes s’identifiant comme tel de venir aux premiers rangs. Tout le monde joue le jeu, et tout le monde s’enjaille, avant qu’un homme blanc cis ne se mette à hurler ‘RIDICULE !’ Celui-ci ne se taira pas, restant même à l’extérieur de la salle après le concert, cherchant la mouise.
Les réactions sont nombreuses du côté du gène XY, leur ego blessé ayant de quoi en découdre. Mais à quoi s’attendre lorsque l’on va voir un groupe qui veut de
faire de chaque concert un espace de camaraderie et de soutien ?
Mec, tu t’attendais à quoi ? Et surtout, que dirait Freud face à une réaction si puérile ? Le monde de la musique est une grande famille où si tu es un connard qui n’agrée pas aux valeurs du groupe se produisant ce soir, tu sors de la salle. Point. Et tu fermes ta gueule.

Laure Noverraz

Articles similaires