Daily Rock n°115 – Octobre 2018

DAILY ROCKEURS, DAILY ROCKEUSES

J ‘ai pas envie d ‘en parler : deux de mes amis proches m’ont sorti cette phrase le même jour, pour de multiples raisons .
Dépression, passage chez le médecin pour un diagnostic qui peut s’avérer plus grave que prévu, les raisons sont nombreuses pour chercher à estomper son inconfort. Et pourtant, dans quel état extatique sommes-nous lorsque notre nouveau groupe préféré met le doigt sur nos malheurs, nous donnant ainsi une porte de sortie, ou tout du moins une vision fraîche de ce qui nous tient éveillé la nuit ! Les artistes eux-mêmes se doivent de sortir de leur zone de confort, au diable les
métaphores, au diable l’abstraction, c’est désormais le post-punk qui triomphe cette année, avec ses paroles binaires et porteuses.
Ne pas vouloir parler de ses problèmes ne les rend pas moins réels, et évince même le potentiel créatif qui réside en tout un chacun. Exiger un dialogue avec soi-même devrait être un réflexe naturel dans le processus humain.
C’est grâce à lui que l’art se fait tangible et que la beauté émerge.
Et qui sait, on pourrait même y trouver un peu de réconfort au quotidien ?

Laure Noverraz

Articles similaires